Puisque la Cerdagne se partage entre la France et l’Espagne, pourquoi ne pas rendre une visite amicale à nos amis espagnols ?

C’est ce que nous nous sommes dit et c’est comme ça que nous nous sommes retrouvés au sommet des Penyes Altes de Moixero, dans la Serra de Moixero, à admirer les faces sud des pics Andorrans et frontaliers

Au menu, des marmottes (enfuies avant que je dégaine l’appareil), des isards (vidéo un peu tremblante ), des prairies multicolores, une vue de première classe sur la Pedraforca et le Comabona, un panorama du Mont Rouch au Campcardos, le massif du Madres et des a-pics comme on les aime avec un petit passage où on met les mains mais jamais exposé.

Après le village de Riu de Cerdanya, nous suivons la longue piste qui mène au refuge de les Esposes où nous laissons la voiture. Le sentier peu visible au départ, démarre dans l’herbe, à droite du refuge et plonge en direction d’un ruisseau. On suit cette vague sente balisée de gros points oranges. Nous traversons bientôt le ruisseau et retrouvons la piste qui part du refuge, mais si on la prend du refuge, elle allonge considérablement le trajet.

Il faut maintenant la suivre sur 3km environ, puis, dans un lacet où on trouve des panneaux, notre itinéraire grimpe dans l’herbe en face, légèrement à droite. Il passe en sous-bois et grimpe raide tout le long de la crête en direction du Roc Cremat. Après un genre de collet, la pente s’adoucit et gagne en traversée la cabane de Moixero où de nombreuses marmottes batifolent. De là, notre sentier est visible, il passe sous le Pla de Moixero en une longue traversée qui va du col de Moixero d’où les vues sur la Pedraforca et le Comabona sont grandioses, au collet Raset où on trouve un panneau indiquant la direction de Greixer.

Nous laissons cette destination pour grimper en face en sous-bois, vers le sommet et la vue devient plus belle tandis que le parcours devient plus montagnard avec un premier raidillon où on pose les mains sans difficulté et un autre plus vertical et des vues plongeantes sur de beaux canyons.

Attention, quelqu’un a laissé ici une corde de 12mm avec plusieurs nœuds pas très fiables, et comme on ne sait pas depuis combien de temps elle est là, mieux vaut ne pas l’utiliser, d’autant plus qu’elle n’est pas indispensable. Si vous vous en servez, soyez méfiant.

Le sommet est vite atteint et seule la vue vers l’Est est barrée par la Tossa de Das et le Puig de la Mina

Retour par le même chemin. Vous aurez fait 15.5km et 1050m de dénivelé.

 

 

Isards au col de Raset