Ce 28 Juin 2018, nous prenons des billets de première classe pour le spectacle de la Serra del Cadi

La neige est encore présente dans certains endroits encaissés, cirques, couloirs, faces ombragées, au-dessus de 2400m. En revanche d’autres sommets de 3000m sont accessibles car les sentiers qui y mènent sont exposés au soleil une grand partie de la journée.

Bref, ce sont les aléas du début de saison et si les crêtes et cols sont dégagés, leur accès, lui, nécessite souvent la panoplie crampons-piolet.

Nous partons dans l’idée de grimper au Puig de la Canal de Cristall et peut-être au Puig de Canal Baridana par la Canal del Cristall.

Nous prenons la direction de Martinet puis de Montella pour bifurquer aussitôt à droite vers le village d’Estana. La montée est belle, la route est assez étroite et demande de l’attention, mais nous ne croisons personne. Au village un grand parking nous attend. Il est possible de continuer jusqu’au Coll de Pallers par une piste assez défoncée non recommandée aux gardes basses.

En montant, la belle vue sur la muraille de la Serra del Cadi nous a permis de voir que la Canal del Cristall est encombrée par la neige. Outre l’équipement nécessaire que nous n’avons pas amené et le fait que des chutes de pierres au dégel sont fréquentes, nous décidons de changer le programme.

C’est comme ça que nous repérons sur la carte le Pla de l’Aliga.

Face à l’église, à droite, nous trouvons un panneau « Miradors de l’Aliga ». Nous voilà partis pour quelques dizaines de minutes de sentier presque plat, pour les miradors que nous rejoignons rapidement. Il faut faire le tour de ce superbe plateau fleuri et boisé où nous rêvons de bâtir une maison 😉 pour accéder aux quatre miradors d’où les vues sont bien dégagées, sur la Serra del Cadi mais aussi sur les sommets Andorrans et la plaine de Cerdagne.

Nous revenons au collet de Dalló où nous avons repéré un sentier qui plonge en direction d’El Querforatat et rejoint le GR 150 qui nous mène au Coll de Pallers.

Le GR150 est bouché par un troupeau de vaches qui ont saccagé le sentier en piétinant dans la boue. Nous passons sous une clôture pour rejoindre à travers champs le Coll de Pallers et éviter de nous en mettre jusqu’aux chevilles.

Nous prenons ensuite le beau sentier balisé qui mène au Prat de Cadi, ça grimpe rudement avec la chaleur orageuse du jour, et nous transpirons malgré les arbres qui nous gardent à couvert.
Nous passons un zone où la terre et les roches sont rouges. C’est très beau avec le ciel bleu, la prairie vert tendre et les diverses fleurs.
L’arrivée au Collet Roig est superbe toujours à cause de la couleur rouge de la terre. Après le Collet, le sentier est horizontal et ombragé, il reste en balcon et ne monte quasiment plus.

Nous débouchons soudain sur le Prat de Cadi, une immense prairie au pied de la Serra del Cadi et nous pouvons voir que notre décision de modifier notre destination a été sage, car le couloir est totalement enneigé et il fait très chaud aujourd’hui, ce qui favorise le dégel et par conséquent la chute de pierres.

Nous restons un grand moment après notre halte casse-croute, pour admirer la muraille qui semble infranchissable d’ici et ses divers Canals (en Espagnol). L’endroit est vraiment reposant.

Nous revenons ensuite par le même chemin jusqu’au Coll de Pallers et de là, nous remontons les 700m de piste qui nous ramènent à la voiture où nous constatons que notre périple nous aura fait faire 771m de dénivelé et 14,5km de distance.

Magnifique sortie qui, malgré le changement de programme de dernière minute, toujours un peu contrariant, nous a enchanté.

 

 

Vidéo prise depuis le Prat de Cadi