Second jour de notre gentille virée du côté de Campan (voir Cuq de Crémail)

Cette fois c’est le Liset de Hount Blanque qui reçoit notre visite.

Crampons dans le sac, car je pense que vue l’orientation de la crête à la descente, nous devrions trouver de la neige dure.

Évidemment comme il n’y a pas de neige sur la route, nous pouvons nous garer au second parking. Nous aurions pu monter en voiture jusqu’au col de la Courade, mais comme nous comptons faire une boucle, nous préférons faire la partie piste à l’aller.

Bref, nous voilà montant à pied au col de la Courade à 1,5km. Du col il est possible d’aller avec ou sans raquettes au sommet du Courouaou, faisable avec les tous petits, belle vue sur la vallée.

Du Col de la Courade, nous montons à gauche à travers bois, par une piste balisée en jaune. nous atteignons la crête, puis la sortie de la forêt et suivons alors la crête des Sarradets qui nous amène au sommet du Liset de Hount Blanque en terrain totalement sec.

Nous sommes ici au pied du Pic du Midi qui nous domine de toute sa splendeur. La journée est belle et la température agréable sans être aussi estivale qu’hier. Mais il est encore tôt, 11h15, contrairement à hier où nous avons randonné l’après-midi.

Nous restons un grand moment au sommet à nous en mettre plein la vue et décidons d’aller déjeuner au Soum de Castet.

Effectivement, comme nous l’avons supposé, la descente vers le Soum de Castet est enneigée et les crampons nous sont bien utiles sur D- 200m, surtout au départ quand la pente est plus soutenue et la neige très dure. Plus bas, la neige est plus molle et nous quittons les crampons peu avant le Soum de Castet.

A la croix du Peyras, nous prenons à gauche par une piste herbeuse qui nous ramène à la voiture.

J’ajoute ça, on me l’a demandé plusieurs fois;-) : 9,2km 784m D+

Vidéo prise lors de la descente au Soum de Castet