Vallée du Vers – Le Lac Nègre 348m

Vallée du Vers – Le Lac Nègre 348m

L’hiver est en train de s’installer sur les Pyrénées, mais mon envie de bouger est bel et bien là. Après un micro-séjour de vtt entre Aude et Ariège, nous décidons de passer deux jours dans le Lot voisin.

Au programme, une randonnée au départ du village de Vers, non loin de Cahors, pour remonter la vallée du Vers que je ne connais pas. Le Vers est un affluent du Lot, le village près duquel il se verse porte aussi le nom de Vers.

Nous nous garons sur la place à droite de l’église de Vers et prenons le sentier qui passe à gauche de l’église. Il est balisé en jaune.

Nous remontons une petite route goudronnée qui se transforme bientôt en piste carrossable. Cette piste dessert quelques maisons puis se rétrécie. Elle longe le Vers, mais il est très peu visible; nous pourrons quand même nous en approcher en deux endroits.

Le premier demande de s’échapper par un court aller-retour sur une petite route que l’on rejoint avant un moulin, nous prenons à gauche la direction d’un pont que nous apercevons en bord de route.

Le second point est au carrefour de pistes, lorsqu’il faudra à droite la direction Merlan-Cabrerets. Un pont traverse le Vers et nous permet d’en constater la puissance après les semaines de pluie automnales qui se sont abattues sur notre région.

Après le carrefour, la piste monte un peu jusqu’au point culminant du parcours appelé « Le Lac Nègre » à 348m d’altitude. Je n’ai pas vu de lac, mais c’était assez bouché à cette altitude.

Nous continuons en direction de Merlan, toujours en suivant le balisage jaune.

Nous restons au-dessus de la Combe Nègre où un sentier au départ du hameau de Cami permet de descendre vers Saint-Gery, mais nous restons en haut, sur le plateau où le sentier est bordé de magnifiques murets de pierres.

Le plateau est scindé en dizaines de prés bordés de murets où des vaches et des moutons venaient paître, lorsque cette région était très peuplée. Les paysans devaient chaque année enlever les pierres qui remontaient du sol, ils en faisaient des tas le long de leurs champs, qui ont formé des centaines de kilomètres de murets, ceci est une des particularités du Lot, avec les cazelles, ces petits abris de pierres dont un superbe exemplaire se trouve sur le chemin.

Après Peyrefy, un aller-retour nous permet d’aller admirer le point de vue sur le Lot juste au-dessus de Saint-Gery.

Revenus au carrefour, ils ne nous reste que trois kilomètres pour retrouver la voiture au point de départ.

Une très belle balade de 15km et 280m de dénivelé, avec un point culminant hélas, dans la brume, quelques falaises abritant des cabanes troglodytes, de superbes cazelles, une rencontre avec un veau juste né et de beaux points de vue sur le Lot. Que demander de plus ?

Fermer le menu